Les sources historiques les plus certaines sur la période archaïque précédant la fondation de Rome sont celles relatives à la Grande Grèce, qui traitent des établissements grecs dans le sud de la péninsule italienne entre les VIIIème et VIIème siècles avant JC.


Les peuples italiotes

Les connaissances disponibles sur les autres peuples italiques sont en revanche assez diffuses. Les Étrusques, censés provenir d'Asie mineure mais plus vraisemblement un peuple autochtone, se sont installés sur le versant tyrrhénien de l'Italie centrale vers 800 av. J.-C., créant un royaume puissant et évolué qui s'étendait de la plaine du Pô au Midi. Leur histoire est toujours nimbée de mystère.

Au IVème siècle av. J.-C., le nord fut envahi par des peuplades celtes, tandis que au sud se développent les Samnites, établis en Campanie. D'autres populations se sont installées dans le centre et sur la côte Adriatique, dont les Osques et les Picènes.

Les peuples italiotes sont en général considérés comme proches génétiquement des Celtes (indo-européens d'Europe centrale comme eux). Dans la région du Latium, Latins et les Sabins furent les précurseurs de ce qui sera plus tard la glorieuse Rome.

Rome

La fondation au milieu du VIIIème siècle avant JC de la bien nommée "ville éternelle" ou encore "ville aux sept collines" est due, selon la légende, à Romulus et Remus, descendants du héros troyen Enée. La civilisation romaine connait une première phase expansionniste sous le gouvernement des rois de Rome, fondateurs symboliques de nombreuses institutions romaines. L'unification complète de la péninsule se termine sous la République.

Suite à la victoire de Rome contre Carthage lors de la première guerre punique, les principales îles de la Méditerranée occidentale (la "Mare Nostrum") passent également sous le joug romain. Les deuxième et troisième guerres puniques lui assurent le contrôle de tout le pourtour du bassin ouest de la Méditerranée.

Au Ier siècle après JC, Rome domine tout la zone méditerranéenne, mais, après de graves dissensions internes, la République se transforme en Empire. Le gouvernement des territoires contrôlés par Rome se caractérise par une acculturation éclairée (ex : émergence de l' "âme gallo-romaine") et religions locales (adoption par certains citoyens romains des cultes d'Isis et Mithra) et par le développement économique, favorisé par la réalisation de grands travaux d'infrastructure (routes, aqueducs...).

Au IVème siècle, l'Empire devient la proie d'une longue série d'invasions barbares : Wisigoths, Ostrogoths, Vandales, Huns.... Pliant sous les attaques, l'empire se divise alors en Empire romain d'Occident, lequel s'effondre rapidement, et en Empire romain d'Orient (ou Empire byzantin), qui résiste lui encore durant un millénaire (chute de Constantinople).

En savoir plus

Sources : Italie .com

Page précédente.../ Haut de page...

Venez nous retrouver sur le forum, fraîchement ouvert à vos partages d'expérience. A bientôt :*)

Plus >

Italie.com, guide voyage gratuit pour connaître l'Italie de A à Z