L'étape à ne pas manquer pour un séjour réussi en Italie est la préparation du voyage. Vous trouverez ici quelques informations pratiques à consulter avant votre départ, notamment en ce qui concerne le choix du billet d'avion, train, bateau ou autocar, itinéraires voiture conseillés, les usages en matière de circulation et de sécurité.


Voyage et séjour en Italie

  • Préparatifs de voyage (formalités)

Si la durée de votre séjour n'excède pas 3 mois, votre carte d'identité (si vous êtes ressortissant UE) en cours de validité ou votre passeport (même si périmé depuis moins de 5 ans) suffira.

Munissez-vous de votre permis de conduire si vous devez prendre la route, fort logiquement :) Il sera utile d'avoir avec vous la "carte verte" (assurance auto internationale). Renseignements auprès de votre assureur habituel.

Pour bénéficier d'une couverture santé "optimale" en Italie, les ressortissants UE, suisses et monégasques devront se munir du formulaire E111. Renseignements auprès du centre de Sécurité sociale dont vous dépendez.

Concernant les animaux domestiques, il vous faut un certificat vétérinaire attestant que votre animal est vacciné contre la rage depuis au moins un mois (et remontant à pas plus de 11 mois). Votre compagnon doit également être "pucé" ou tatoué. Pensez à vérifier que vos hôtes/ hôteliers acceptent sa présence dans leurs locaux.

Pour les personnes souffrant d'un handicap donné, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de l'Associazione Disabili Italiani et/ ou du Consorzio Cooperative Integrate (COIN).

  • Période idéale de départ

Sans surprise, la période estivale juillet-août est à proscrire absolument (prix de saison, touristes en masse, chaleur conséquente). Attention également aux jours fériés différents selon les villes visitées en raison de la fête du saint patron local, qui s'ajoutent aux jours fériés "classiques" (1er janvier, 6 janvier, lundi de Pâques, 25 avril, 1er mai, 15 août, 1er novembre, 8 décembre, 25-26 décembre).

  • En avion

Les compagnies Air France et Alitalia proposent un accès avion à la péninsule à partir des principales villes françaises, belges ou suisses. Vous trouverez de nombreux vols réguliers chaque jour avec Rome, Milan, Turin, Venise, Pise (avec trains directs entre l'aéroport pisan et Florence, la perle toscane), Naples, Bologne, Cagliari, Gênes et Catane.

Liaisons possibles aussi vers Palerme, Bari, Vérone...

  • En voiture

- Via la côte d'Azur (Nice, Menton) : Il est aisé de pénétrer en Italie par l'autoroute A8 qui se raccorde au réseau autoroutier voisin sur l'A10 nommée Autostrada dei Fiori (Autoroute des Fleurs) très sinueuse. Si vous n'êtes pas adepte du péage, prenez donc la très connue N7 et passez la frontière après la traversée de Menton.

- Par les Alpes : les tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus sont des points de passage idéaux, malgré les droits de péage à acquitter, étant parfaitement reliés aux réseaux autoroutiers français et italiens. Cependant il est à noter que des mises en circulation alternée ou des fermetures totales interviennent régulièrement pour cause de travaux (mise aux normes de sécurité). Pour résumer, votre trajet routier alpestre peut se faire via Briançon (Col du Montgenèvre), Fréjus (tunnel éponyme), Saint-Jean de Maurienne (Col du Mont-Cenis), Bourg-Saint-Maurice (Petit Saint Bernard) ou encore via le tunnel du Mont-Blanc.

Pensez à vous renseigner avant de partir ou, au pire, consultez attentivement les panneaux routiers d’indication trafic implantés notamment sur l'autoroute A6 entre Paris et Lyon. Le réseau routier national et départemental offre lui aussi de nombreux accès vers l'Italie mais en période hivernale, il est également indispensable de se renseigner sur leur praticabilité en raison de fréquentes fermetures de cols pour cause d'enneigement.

Seul le tunnel de Tende est gratuit et il relie les Alpes-Maritimes au Piémont Italien.

- Par la Suisse : Vous pouvez rejoindre l'Italie par le tunnel du Grand Saint-Bernard entre Martigny (Suisse) et Aoste (Italie). Ce passage bien que n’étant pas un tronçon autoroutier est néanmoins payant. Autres alternatives : par le méconnu Col du Simplon, ou encore par le Saint-Gothard menant directement à la Lombardie.

  • Le réseau routier

La qualité du réseau routier italien est bonne. Cependant, l'étroitesse des voies et les méandres sur certaines autoroutes (par exemple entre Salerne et Reggio de Calabre) peuvent les rendre dangereuses en cas de vitesse excessive. Les routes secondaires dont l'entretien n'est pas parfaitement assuré, peuvent réserver de (mauvaises) surprises.

- Pour tous les véhicules deux roues, obligation de circulation avec feux de croisement allumés en toutes circonstances.

- Pour tous les véhicules automobiles, obligation de circulation en feux de croisement de nuit comme de jour sur les autoroutes et voies rapides. En outre, il est impératif de posséder un triangle de pré-signalisation et un gilet réfléchissant homologué aux normes CE. Ce gilet doit se trouver dans l'habitacle du véhicule et non dans le coffre.

- Pour les automobilistes, l'utilisation d'un mobile n'est autorisée que s'il est équipé d'un dispositif "mains libres".
Les services chargés du contrôle routier sont autorisés à utiliser des appareils automatiques ou systèmes techniques automatiques homologués servant à la détection des excès de vitesse ou de dépassements interdits (radars, photographies, vidéos), à condition que des panneaux de signalement en avertissent au préalable les usagers.

- Le taux maximal d'alcoolémie autorisé est de 0,5 grammes d'alcool par litre de sang.

- L'autocollant indiquant le pays doit être apposé à l'arrière des véhicules étrangers. La "carte verte" (assurance internationale) est obligatoire.

- L'impossibilité de payer une amende en cas d'infraction peut entraîner le retrait immédiat du permis de conduire. L'approvisionnement en carburant ne pose évidemment aucun problème. Certaines personnes malintentionnées profitent de la densité du trafic pour crever un pneu pour, par la suite, prétexter venir en aide à leurs victimes et les dépouiller de leurs objets de valeur et/ ou bagages. D'autres scénarii, comme la simulation d'accident au bord d'une autoroute, sont parfois utilisés. Veillez à bloquer vos portières en circulant.

- Panneaux : couleur verte = autoroute, bleue : autre.

- Se méfier des voies exiguës avant de s'y engager.

-Les Italiens sont très aidants pour renseigner le touriste, ne pas même hésiter à leur demander de dessiner un plan si besoin.

  • En train

- De Paris, la péninsule est couverte par un train de jour Paris-Chambéry-Turin-Milan pour un trajet d'une durée d'environ 7 heures. Il est à ajouter l'existence de dessertes nocturnes telles que le train de nuit Stendhal vers Milan (10h), le Galilée vers Florence (12h), le Rialto vers Venise (12h), le Palatino vers Rome (15h).

De manière générale, les grandes métropoles régionales françaises, ainsi Lyon, Nice, Strasbourg, Bordeaux..., disposent également de leurs dessertes transalpines.

De Bruxelles, un train de jour est proposé vers Milan, un train de nuit vers Bologne. La ville de Genève est elle connectée à Milan, Florence et Rome par liaison directe. Avec le percement du nouveau tunnel du Gothard, remplaçant l'ancien (datant du 19ème et long de 15 km), c'est désormais une liaison entre Zürich et Milan d'à peine 2 heures 40 au lieu de 4 heures. Les travaux en cours entre Milan et Gênes permettront bientôt de raccourcir les temps de transport ferroviaire pour la desserte méditerranéo-ligure.

  • En autocar

- La société Eurolines propose plusieurs liaisons chaque semaine à partir de Paris (eurolines.fr).

  • En bateau

- Durant la période estivale, Sardaigne et Sicile ne désemplissent pas. Il est probalement utile pour cette époque de l'année de réserver tout billet de traversée à l'avance, à moins que vous n'acceptiez le risque de voyager sur le pont, au confort plus aléatoire.

Pour la Sardaigne, les compagnies Tirrenia Navigazione, Grandi Navi Veloci et Sardinia Ferries proposent de nombreux itinéraires, entre autres vers la capitale sarde Cagliari, mais aussi Porto Torres, Arbatax...

Pour la Sicile, Tirrenia Navigazione, Grandi Navi Veloci et Caronte & Tourist offrent leurs services vers Palerme, Syracuse, Messine, Catane...

  • Sécurité

Il a été observé un nombre important de vols à l'arraché dans les villes les plus touristiques (Rome, Florence, Naples…), de vols de véhicules automobiles (principalement de camping-cars et caravanes en bord de mer) et de la présence de pickpockets sévissant dans les transports en commun (trains-couchette et autobus urbains) et les musées.

On signale aussi des vols dans les véhicules, après que l'attention des occupants a été détournée sous un prétexte quelconque (par exemple, crevaison prétendue ou réelle et intentionnellement provoquée. En ce qui concerne la ville de Naples, il est recommandé de faire preuve d'une vigilance accrue dans le centre historique, le quartier espagnol et aux abords de la gare. De même à Rome, particulièrement dans les transports en commun qui relient la gare centrale de Termini au Vatican. Dans ces zones, il est préférable d'éviter de porter de manière ostensible des bijoux et autres objets de valeur (appareils photo ou caméras vidéo dernier cri).

En savoir plus

Sources : Italie .com

Page précédente.../ Haut de page...

Venez nous retrouver sur le forum, fraîchement ouvert à vos partages d'expérience. A bientôt :*)

Plus >

Italie.com, guide voyage gratuit pour connaître l'Italie de A à Z