L'étape à ne pas manquer pour un séjour réussi à Florence, capitale de la Toscane, est la préparation du voyage. Vous trouverez ici quelques informations pratiques à consulter avant votre départ, notamment en ce qui concerne les usages en matière de circulation et de sécurité.


Voyage à Florence

Comment s'y rendre ?
  • Par avion

Florence est desservie par deux aéroports :
- l’aéroport de Florence Peretola (FLR),
- l’aéroport de Florence Galilei (PSA).

Malgré sa dénomination, le second nommé est pourtant l’aéroport de l'ancienne rivale, Pise. Il faudra donc rejoindre le centre ville de Florence par train ou à l’aide des navettes.

La liaison Paris Charles de Gaulle (CDG) / Florence Peretola (FLR) s’effectue en 1h55 de vol, à raison de 6 vols par jour.

Cette liaison est effectuée pour le compte d’Air France par la compagnie CityJET. En raison de la taille de l’unique piste, seul les BAE 146 sont utilisés. Cette contrainte pose également le problème du surbooking. Charles de Gaulle étant le relais avec les vols en provenance des US et de l’Asie, en période touristique les avions sont quasiment remplis avant même l’ouverture de l’enregistrement à Paris. Le eTicket n’est pas disponible sur cette ligne.

En automne, par grands vents contraires, il est possible que votre vol se finisse à Pise ou Bologne, l’atterrissage à Florence n’étant possible que dans un seul sens ! Mais n’ayez crainte, Air France s’occupe de l’acheminement et c’est une occasion unique de découvrir les alentours qui sont magnifiques !

  • Par train

Florence est sur la ligne Paris-Rome. Départ de la gare de Paris Bercy, train couchette, direct, circulant tous les jours. Compter 12h de voyage départ de paris 18h52 / arrivée 7h13 avec un train-couchette.

  • En voiture

Paris – Florence : 1.143 Km Prendre l’A6 puis A40, Tunnel du Mont Blanc, E25. Cet itinéraire vous fera passer par Gène et Pise.

  • Par bus

Des liaisons eurolines existent pour les courageux aux lombaires d'acier.

Circuler à Florence ?
  • A pied

Le coeur historique de Florence est suffisamment petit pour que vous puissiez le visiter de cette façon. Les ruelles étroites sont peu propices à la circulation automobile (il y en a d'ailleurs très peu). De plus, les façades des palais méritent d'être admirées calmement une par une, et les cafés sont, ô surprise, très accueillants.

  • En 2 roues

Si ce moyen paraît le plus agréable et le plus pratique en centre ville, ne vous y risquez pas si vous ne les maîtrisez pas. Nombre d’hôtels proposent gratuitement des vélos. De plus, une fois sorti des petites rues, la circulation italienne est très stressante pour un deux-roues.

  • En bus

Florence possède quelques lignes de bus qui vous permettront d’accéder aux principaux endroits à visiter. Les tickets sont à acheter dans les cafés ou tous autres lieux affichant l’autocollant "ATAF", ainsi qu’à la gare centrale. Aucune vente directe dans le bus.

  • En taxi

Le moyen le plus pratique d’obtenir un taxi est de le demander à l’hôtel ou au restaurant que vous souhaitez quitter. Le système d’appel utilise un boîtier connecté au central et il vous est délivré un ticket comportant le nom du taxi et le temps estimé d’attente.

Si vous restez au centre-ville, votre taxi doit rester en tarif 1 (T1). Le tarif T4 est utilisé depuis l’aéroport vers le centre ville. Le tarif T2, le plus élevé n’est valable qu’une fois la limite de l’agglomération passée. Malheureusement, les chauffeurs ont une forte tendance à abuser et il est fréquent de voir subitement le compteur passer de T1 ou T4 à T2. Certains vont même jusqu’à masquer cette partie du compteur avec leurs cartes, paquet de fiches ou autre (nous avons même vu un père Noël). Vérifiez régulièrement le compteur sous peine de voir votre note exploser.

  • En voiture

Les loueurs traditionnels sont représentés à l’aéroport comme dans le centre ville. Ce mode de déplacement, s’il vous offre la possibilité de vous échapper pour visiter la Toscane, pose le problème du stationnement.
Se garer à Florence relève de la loterie si votre hôtel n’a pas de parking, alors pensez à vérifier. Il y a malgré tout au moins deux emplacements gratuits pour se garer : la Piazza Michel-Angelo et la Piazza Santa Maria de Carmine. En parking payant par exemple, le parking de la gare Santa Maria Novela (soit la gare principale) coute 2 euro/ heure.

A lire aussi :

Guide voyage : histoire de la ville de Florence

Guide voyage : visiter Florence

Guide voyage : visiter Sienne

En savoir plus

Sources : Italie .com

Page précédente.../ Haut de page...

Venez nous retrouver sur le forum, fraîchement ouvert à vos partages d'expérience. A bientôt :*)

Plus >

Italie.com, guide voyage gratuit pour connaître l'Italie de A à Z