Venise voit son origine dans un afflux de réfugiés dans les marais de l'estuaire du Pô, suite à l'invasion par les Lombards de l'Italie du Nord en 568. Elle fut tout d'abord un avant-poste de la civilisation byzantine, mais au fur et à mesure de son développement, la volonté d'autonomie s'accrut jusqu'à aboutir à l'indépendance.


Voyage à Venise

A visiter  ?

 

La ville entière est un musée géant, avec l'atmosphère romantique si particulière qui la caractérise.

  • Principaux lieux touristiques et monuments

Il est plus intéressant si l'on souhaite découvrir l'ensemble du patrimoine culturel de la cité des Doges de prendre la carte Pass au prix de 18€ ou 12€ pour le tarif réduit.

Le tarif réduit s'adresse aux enfants de 6 à 14 ans accompagnés.
Les musées sont gratuits pour les moins de 5 ans et pour les handicapés.

- la place Saint-Marc,
- la Basilique Saint-Marc de Venise (ouvert de 9h30-17h00 du lundi au samedi et de 14h00-17h00 dimanche et jours fériés),
- le Campanile,
- le Palais des Doges (compter au minimum 2 heures pour la visite),
- la Tour de l'Horloge,
- le Pont Rialto,
- le Pont des soupirs, ainsi nommé car les prisonniers l'empruntant y jetaient un dernier regard vers la lagune avant de partir vers une destination dont on ne ressortait pas,
- l'Église Santa-Maria della Salute,
- l'Église des Frari,
- l'Église San Giorgo Maggiore de Andrea Palladio,
- l'Eglise San Moisè,
- l'Eglise du Redentore de Andrea Palladio,
- l'Eglise San Zaccharia,
- le Musée Correr, sur la place Saint-Marc, à visiter absolument pour tous ses trésors - site web
- l'ïle de Burano, mosaïque bigarrée par ses maisons pastel,
- l'ïle de Murano, avec son phare blanc et ses renommées fonderies de verre,
- l'ïle de Torcello, avec sa basilique médiévale,
- le Ghetto.

  • Festivals et événements

- la Biennale de Venise : festival d'art contemporain, au cours duquel se déroule la Mostra, célèbre festival cinématographique,
- le carnaval de Venise,
- la Festa di San Marco : fête du saint patron de Venise (25 avril),
- La Festa del Redentore : célébration de la fin de la peste de 1576,
- la Sensa : cérémonie rituelle du mariage entre Venise et la mer,
- Su e zo per i ponti : course organisée dans les rues de Venise,
- le Marathon de Venise : marathon organisé depuis 1986 en octobre de chaque année.

Comment s'y rendre ?

  • Par avion

Venise est desservie par l'aéroport de Venise-Marco Polo, en l'honneur du plus célèbre des citoyens vénitiens. L'aéroport est situé sur le continent et a été reconstruit à l'intérieur des terres (12 kms du centre historique), de sorte que les visiteurs doivent prendre le bus puis un bateau-taxi ou un bateau-bus pour se rendre dans la ville.

Circuler à Venise ?
  • Voiture proscrite

Venise occupe une situation géographique exceptionnelle, à l’abri d’une lagune de la mer Adriatique.

Les principales îles de la lagune sont : le Lido, Murano, Burano, Torcello. Sans oublier : San Michele (l'île cimetière de la ville), San Erasmo, Mazzorbo, Le Vignole, Certosa, San Francesco del Deserto, San Giacomo in Paludo, San Servolo, San Lazzaro degli Armeni, Giudecca.

La ville est parcourue par de nombreux canaux et s'étend sur une centaine d'îles situées entre l'embouchure du Adige (au sud) et du Piave (au nord). Le centre historique est entièrement piétonnier, les canaux faisant fonction de route, et les divers bateaux sont l'unique moyen de transport avec la marche à pied.

Il est donc préférable de laisser sa voiture dès l'arrivée dans les parkings disponibles se trouvant au Tronchetto ou à la Piazzale Romato. On peut y laisser le véhicule à l'heure ou à la journée, ce jusqu'au départ.

Compter 19 euro/ 24h dans un parking public, le double dans une concession privée.

Au XIXème siècle, un pont ferroviaire relie Venise au continent et une gare y est construite. Au XXème siècle, une liaison routière fut également établie, menant à un grand parking en périphérie nord. Malgré ces aménagements, Venise demeure au XXIème siècle la seule ville de taille importante à être libre d'automobiles et de camions.

Le transport individuel traditionnel est la gondole vénitienne, bien qu'elle ne soit quasiment plus utilisée que par les touristes, ou pour des occasions particulières (cérémonies, mariages et enterrements). Son coût est en effet prohibitif. Les Vénitiens utilisent surtout des bateaux-autobus, appelés vaporetti, qui desservent les différentes îles en sillonnant les principaux canaux. Il existe également nombre d'embarcations privées. Les seules gondoles non motorisées encore fréquemment utilisées sont les traghetti, des bacs pour piétons qui traversent le Grand Canal à quelques endroits dépourvus de pont.

Le devenir de Venise

Les bâtiments de Venise sont construits sur des piliers de bois, qui traversent plusieurs couches d'argile et de sable. Les fondations reposent sur ces piliers, et les bâtiments de brique et de pierre d'Istrie sont construits au-dessus. Ils sont exposés à la menace de marées, notamment entre l'automne et le début du printemps. La ville est périodiquement inondée.

Ce phénomène a toujours existé, mais s'est largement amplifié ces dernières décennies sous l'influence conjuguée de plusieurs causes relatives au climat et à l'activité humaine :
- la montée générale du niveau des mers (eustatisme),
- l'affaissement du sol (subsidence) : d'importants puits ont été creusés au XXe siècle pour pomper dans la nappe phréatique, ce qui a fragilisé les terrains déjà instables,
- les perturbations dans l'hydrographie : la modernisation du port a entraîné le creusement de chenaux profonds pour permettre le passage de gros navires. La mer s'engouffre ainsi beaucoup plus facilement dans la lagune. Outre le phénomène des acque alte (les inondations vénitiennes), l'autre impact est la modification du système écologique, la disparition de la biodiversité marine.

Les conséquences sont importantes dans la vie quotidienne des habitants, qui doivent abandonner les niveaux inférieurs des maisons et emprunter des systèmes de passerelles pour se déplacer. Mais les conséquences les plus importantes sont la détérioration de monuments historiques.

On ne sait pas mesurer avec précision l'affaissement de Venise, et son évolution est un sujet de controverse. La dernière initiative, initiée par un consortium d'industriels italiens, consiste à poser 79 portes mobiles dans les trois passes de la lagune pour protéger la ville.

A lire aussi :

Guide voyage : histoire de la ville de Venise

Hôtels à Venise

En savoir plus

Sources : Italie .com

Page précédente.../ Haut de page...

Venez nous retrouver sur le forum, fraîchement ouvert à vos partages d'expérience. A bientôt :*)

Plus >

Italie.com, guide voyage gratuit pour connaître l'Italie de A à Z